Logo

  Agenda

Mars 2018

Le cycle sur l'histoire de Lyon

Visuel

Cycle de conférences sur l’histoire de Lyon organisé par les musées Gadagne et André Pelletier, professeur émérite de l'Université Lumière Lyon 2.
5 septembre : Les Lyonnaises à Lugdunum Par André Pelletier, professeur honoraire des Universités Habitantes d’une colonie romaine, les Lyonnaises sont en majorité des citoyennes, désignées par un nom, hérité de leur père et un surnom. Mariées souvent jeunes, à partir de 12 ans, majoritairement mères de un à trois enfants, elles restent toute leur vie sous tutelle de leur père puis de leur mari. Cela ne les empêche pas d’avoir de multiples activités professionnelles, au service des grandes familles ou commerçantes, médecins ou encore chefs d’entreprise. La religion impériale leur a même ouvert les portes de la prêtrise. 3 octobre : L’Hôtel-Dieu de Lyon et ses cimetières Par Stéphane Ardouin, Service archéologique de la ville de Lyon Première synthèse des fouilles archéologiques menées entre 2011 et 2017 sur le site de l’Hôtel Dieu. Le projet de réhabilitation de l’Hôtel-Dieu, désaffecté en 2010, s’est accompagné d’une vingtaine d’opérations d’archéologie préventive, réalisées par le Service archéologique de la Ville de Lyon. Ces interventions, dont l’étude est encore en cours, ont permis d’affiner considérablement nos connaissances sur l’évolution de l’ancien hôpital médiéval. Les fouilles ont notamment révélé les cimetières qui lui étaient associés : les lieux d’inhumation propres à l’hôpital mais également, aux 16e et 18e siècles, des cimetières communautaires réservés aux protestants et, dans une moindre mesure, aux juifs. Cette présentation propose une première synthèse des résultats de ces interventions pour la période s’étendant entre le 16e et le 19e siècle. 14 novembre : La révolution française à Lyon, un moment fondateur Par Bruno Benoit, professeur d’histoire émérite à l’université Lyon2 Entre 1789 et 1799, Lyon et les Lyonnais, au-delà des violences, des destructions et du « Lyon n’est plus », découvrent ce qu’ils veulent être en politique, achevant ainsi la construction de leur identité. 5 décembre : « Lyon, capitale de la Résistance ! » Par Isabelle Rivé, directrice du centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon Faut-il prendre au pied de la lettre cette formule employée par le général de Gaulle lors de sa venue à Lyon en septembre 1944 ? À travers une présentation des différentes étapes de l’émergence puis du développement de la Résistance à Lyon, découvrirez les spécificités d’un engagement urbain précoce mais rapidement confronté à une répression sévère. Cette conférence sera l’occasion d’évoquer les itinéraires de femmes et d’hommes d’exception dont les idéaux résonnent avec nos préoccupations contemporaines. 9 janvier : Joseph Fesch, archevêque de Lyon (1753-1839). Un pasteur ami des arts Par Bernard Berthod, conservateur du musée d’art religieux de Fourvière Parcours de Joseph Fesch, oncle de Napoléon Bonaparte, devenu archevêque de Lyon par la volonté de son neveu. Amis des arts, il laissa à Lyon une empreinte importante. 6 février : Un quartier antique de Vienne figé par les flammes Par Benjamin Clément, archéologue (Archeodunum/CNRS ArAr) Autour des découvertes du Bourg, à Sainte Colombe (69). Retour sur le chantier de fouille de 2017 à Vienne qui a révélé d’extraordinaires vestiges.




Billetterie